La Compagnie du Rigodon

La Compagnie est une association qui organise et anime des concerts, bals, animations et des stages de musiques et danses traditionnelles des Alpes du Sud / Dauphiné.

Elle aide et soutient les artistes professionnels et amateurs qui œuvrent dans ce sens.

Autrefois, les ménétriers joueurs de violons étaient les artisans principaux du paysage sonore des "petites provinces" alpines,
ils ont développé une musique originale étroitement associée à la danse du rigodon.
Aujourd'hui, la Compagnie œuvre pour que ce répertoire, tout comme le chant et la danse trouvent une résonance actuelle, soutenue par une pratique créative, vivante et conviviale.


Formations musicales : voir sur le sommaire.

Stages de violon

- Stages tous niveaux de violon populaire
- Répertoire des Alpes du sud / Dauphiné

Stages de Danse

- Rigodon et/ou initiation aux danses de bal.

Stages de Chants

- Chants traditionnels à danser

Cours de violon

- à Gap au C.M.C.L. avec Michel Favre, cours collectifs, le lundi tous les 15 jours.
  (inscription auprès de la Mairie de Gap)
- dans le Champsaur avec Perrine Bourel ou Robin Vargoz, 1 fois par mois.
- dans le Trièves avec Ana Vacas Mata, cours individuels hebdomadaires.
- cours particulier possible sur demande.

Cahier de répertoire

Contenu : 34 rigodons choisis et interprétés par Perrine Bourel au violon.
avec: les partitions, le disque, les vidéos sur youtube.
Tout cela pour la modique somme de 15 euros (plus frais de port éventuels)...
ce qui revient à 0.441 euro le rigodon, profitez-en !

Pour toute information contactez : perrinebourel@gmail.com

Activités de Recherche

- Recherches ethnomusicologiques du domaine dauphinois.
- Conférences consacrées aux musiques, danses et lutherie populaire.

Collections

- Photos de violons populaires
- voir "La Maison du Violon"


Quelques mots sur l'histoire...

Attesté dès le XVIIIe siècle dans les Alpes-de-Haute-Provence, le rigodon a été dansé du Vercors aux provinces du Dauphiné. Cependant, l'association de cette danse et du violon, si "naturelle" ujourd'hui, semble plus propre à l'Isère et aux Hautes-Alpes.
Si l'instrument est attesté dès le début du XIIe siècle dans ce dernier, il faut attendre le XIXe pour que soit évoquée la danse du rigodon dans les archives et chez quelques auteurs "régionalistes". Dès lors, ce couple sera convoqué comme emblème de la musique populaire de Dauphiné.
Dans les années 1870, est même forgé, lors de concours musicaux, le terme de "ménétriers rigodonistes", renforçant ce sens identaire. L'arrivée des accordéons, des fanfares et d'autres genres musicaux a contribué à une certaine désaffection du violon. Des témoignage enregistrés notamment en 1939 'enquête du Musée de l'Homme) et dans les années 1970 restituent quelques pans de cette histoire.

Olivier Richaume

... et sur la danse de rigodon.


Collectée dans les Alpes du Sud et le Dauphiné : Isère, Hautes-Alpes, Drôme, Alpes-de-Haute-Provence et Vivarais.
Le rigodon est une danse ou une famille de danses tant sont variées les formes: le nombre de danseurs, la chorégraphie, l'énergie donnée, le pas, une danse entre hommes ou mixte...
Il se danse à 2, 4, 6 ou plus. Il se compose de deux parties : la première appelée "promenade" , et la seconde "pas de rigodon". Selon les airs et l'interprétation du musicien, nous pourrons danser la promenade de manière énergique ou au contraire comme un moment de repos ou d'élan pour arriver sur le "pas de rigodon".
D'infinies variations sont possibles, autant dans la gestuelle, les postures corporelles, les ornementations, les jeux de pieds et les frappés, que dans la connivence avec ses partenaires et la dynamique du groupe de danseurs.
Robin Vargoz

 


Contacts Compagnie du Rigodon

Retour sommaire